Jean Jacques Pech

Pdt de la ligue Rhône Alpes

de cyclotourisme


Page_2_-_12

Grenoble, de par sa situation géographique avec le Massif du Vercors au Sud Ouest, la Chartreuse au Nord et la chaîne de Belledonne à l’Est offre aux cyclotouristes la possibilité de cycler dans des paysages somptueux. Grenoble grâce à ses nombreux aménagements cyclables et surtout grâce à la généralisation des double-sens cyclables s’est vue décerner en 2009 par la Fubicy (Fédération française des usagers de la bicyclette) le «Guidon d’Or». La région Rhône Alpes forte de 6 millions d’habitants (plus peuplée que l’Ecosse ou le Danemark), d’une superficie de 43 658 km2 soit 8 % de la superficie française, taille comparable au Danemark ou à la Suisse compte 120 000 associations et 1 million de bénévoles. Parmi ces associations, la ligue Rhône Alpes de Cyclotourisme, jeune Ligue qui a vu naissance en 1997 , de par la fusion des ligues du Lyonnais et de Dauphiné – Savoie, sous l’impulsion de Fernand Gomila, Isérois, regroupe près de 300 clubs et un peu plus de 14 000 licenciés ce qui la place en tête depuis 2 ans au niveau national devant la Ligue Ile de France. Parmi tous ces clubs figurent les Cyclotouristes Grenoblois, le 8ème club le plus ancien de notre Ligue et également le 8ème club en terme d’effectifs avec 157 membres. C’est aussi le 2ème club le plus important de l’Isère derrière le club de Coublevie. Les CTG comme nous les appelons, organisent le célèbre BRA les années impaires, 46ème du nom en 2011, le Brevet Randonneur de l’Oisans les années paires, la Napoléon VTT tous les 2 ans et la Randonnée Collines et Châteaux. Egalement à leur actif figurent 2 Randonnées Permanentes : le Tour du Vercors et Diois ainsi que le Tour de l’Oisans. C’est dire si l’activité des CTG est florissante et variée.L’Assemblée générale de notre fédération est un moment important dans la vie de dirigeant de structure que nous sommes. Nous y entendons les bilans et surtout avons connaissance de ce que seront les prochaines directives et axes de développement pris par le comité directeur fédéral. C’est aussi un moment d’échanges avec nos collègues venus d’autres régions, et bien entendu de grands instants de convivialité comme notre fédération sait en générer. Je salue ici devant vous tous le travail, car même si le bénévolat est un plaisir il n’en reste pas moins un travail, qui va être pendant 2 jours celui de tous les CTG et qui a déjà commencé en amont et qui se terminera bien après que nous soyons rentrés chez nous. Grâce à Jules Arnaud, leur président et à toute son équipe, que je remercie chaleureusement, je suis fier de pouvoir dire que je vais vivre une Assemblée générale de la FFCT dans ma Ligue en tant que président de cette même Ligue. Excellente Assemblée à toutes et tous, excellentes fêtes de fin d’année et au plaisir de vous revoir en d’autres occasions.

Michel Costantini

Pdt du comité

départemental

de cyclotourisme de l’Isère

Page_2_-_13

Entre le Rhône et les massifs alpins, l’Isère offreau cyclotouriste une palette étendue de pratique: les plaines doucement vallonnées du nord, les montagnes moyennes des massifs préalpins du Vercorset de la Chartreuse, chacun classé en parc naturel, et les montagnes plus exigeantes des massifs de Belledonne, des Grandes Rousses et la marge du massif des Ecrins. Toutes ces raisons font de l’Isère,avec ses plus de 3300 licenciés un des départements du top 10 de la Fédération. 3300 licenciés répartis en 70 clubs, animant dix écoles cyclos, comprenant 750 féminines soit plus de 22% et plus que la moyenne nationale, ce qui prouve que la difficulté des reliefs ne les rebute pas pour peu qu’on prenne le soin de les accompagner. 70 clubs qui organisent d’année en année, 80 randonnées sur route ou à VTT. L’Isère annonce 60 km de voies vertes, le département est partie prenante et relativement actif dans plusieurs grands projets cyclables : le projet Léman – mer Méditérannée (dit « Via-Rhôna ») par la vallée du Rhône qui est en cours de réalisation, le projet de « Sillon Alpin » autre liaison du Léman à la mer mais via Annecy, Chambéry et Albertville qui rejoint la vallée du Rhône par la vallée de l’Isère,le projet d’itinéraire cyclable Grenoble – Nice. Nous sommes fiers de vous faire partager notre patrimoine et notre région. Excellente assemblée à tous et encore un grand merci à nos amis bénévoles des Cyclotouristes Grenoblois.

Dominique Lamouller

Pdt de la fédération

Française de cyclotourisme


Page_2_-_11

Des Vosges aux Alpes, l’assemblée générale de la Fédération française de cyclotourisme se déplace dans des lieux prestigieux, bien connus et fréquentés par les cyclotouristes.
Ancienne capitale du Dauphiné, capitale des Alpes françaises, Grenoble compte un des centres villes les plus plats de France, ce qui la rend propice au déplacement à vélo.
Même si les cols célèbres sont à portée de pédales, cette caractéristique est pour nous cyclotouristes une invitation à découvrir cette grande ville.
En plus, Grenoble dispose d’un réseau de pistes cyclables de plus de 300 kilomètres, partagé entre bandes cyclables et pistes en site propre.Plus de 1 500 panneaux de balisage et de signalisation ponctuent le réseau grenoblois.
Ces éléments permettraient de décerner à Grenoble le label de « Ville Vélotouristique ». Cette année 2011 aura vu également le déroulement du célèbre et convoité 46e Brevet de randonneur des Alpes, le BRA, toujours aussi prisé avec ses paysages sublimes de la Meije à la Maurienne, du Galibier au site de la croix de fer.
Après ces quelques lignes de tourisme il faut aussi évoquer l’aspect studieux de cette rencontre.
L’assemblée générale sera le moment de prendre un peu de hauteur pour que le regroupement annuel des comités départementaux, des ligues régionales de cyclotourisme soit un moment important à partager avec les commissions nationales, le comité directeur et une partie des services fédéraux, sans oublier quelques confréries ou amicales qui animent notre fédération.
C’est l’instant privilégié des bilans mais surtout des questions d’avenir, comme de certains sujets vitaux.Cette fin d’année 2011 annonce déjà la fin de l’Olympiade et le souci de chacun, après cette grande rencontre, sera d’assurer en 2012 la relève et l’avenir de chacune de nos structures. Ce sera une année importante qui portera le cyclotourisme encore un peu plus loin, à l’approche des 90 ans de la fédération, en 2013, grâce aux nombreux bénévoles qui se relayent depuis des décennies. Ici, ce sont les bénévoles du CTG, les cyclotouristes Grenoblois, qui, autour de leur président, se sont dévoués pour nous accueillir avec le plaisir et la convivialité qui animent nos associations.

Christian Pichoud

Vice-pdt du conseil général

Pdt d’Isère tourisme

   

Page_2_-_10

Accueillir dans l’Isère l’assemblée générale de la FFCT est à la fois un honneur et un plaisir car c’est la reconnaissance par les pratiquants que vous êtes que notre département est une véritable destination vélo.
Celui qui, du haut de sa «monture» parcourt l’Isère ne peut qu’y trouver son compte : une diversité de paysages exceptionnelle, une dénivellation positive de plus de 3800 mètres – 158m d’altitude dans le pays Viennois contre 3983m dans les Ecrins… Ainsi, notre département, qui compte plus de 70 clubs et 10 écoles «cyclos» représentant près de 3300 licenciés, accueille chaque année des cyclistes en provenance des quatre coins du monde. Soucieux du confort et de la sécurité des usagers, le Conseil général de l’Isère engage des moyens conséquents pour les aménagements et infrastructures routières, le soutien aux professionnels du tourisme dans le portage d’une offre adaptée à l’itinérance sous toutes ses formes et dans la promotion qui en est faite par Isère Tourisme. Ce sont tous ces atouts associés à la diversité, au nombre et à la qualité des événements et rendezvous cyclistes qui se déroulent dans notre région - Tour de France, Critérium du Dauphiné, Marmotte, BRA, etc. qui font de l’Isère une véritable destination pour la pratique du cyclotourisme.

Je souhaite remercier Dominique Lamouller, Président de la Fédération Française de Cyclotourisme, le Comité départemental et les Cyclotouristes Grenoblois pour l’énergie et l’implication dont ils ont fait preuve afin que cette assemblée en Isère soit une réussite.
Gageons que ce moment d’échange et de travail au coeur des Alpes vous aura donné envie de (re)venir (re)découvrir l’Isère à
vélo.